Musica - Evelyne Parouty ITA

Vai ai contenuti

Menu principale:

Cantare vuol dire storia d’amore: amore per le parole, amore per la musica ma anche incontri, amicizia. Evelyne canta; in duo, in trio, come corista e oggi questa passione la porta a comporre e interpretare i propri testi. Gli arrangiamenti sono stati affidati a Giorgio Negro « il mago del solfeggio »  


le nouveau CD de "Evelyne Parouty"

Il était une fois, dans un pays qui n’existe que dans les rêves les plus sereins, où les lucioles virevoltent, heureuses de déposer aux creux de nos lèvres des sourires malicieux, il était donc, une fois... la reine des fées.  Par un curieux hasard, elle prit un jour l’aspect d’un espiègle lutin et déposa une puce dans l’oreille d’une dame, afin d’aller lui chatouiller les méninges. Cette puce avait pour mission de lui chuchoter tous les jours : «  Allez... Ose !».... Et la dame osa ! Elle se mit à écrire et écrire encore. Sa plume, au gré des pages, coloria de ses mots les gris paysages qui parfois jalonnaient la vie.  Puis un jour... La reine des fées, qui devait être aussi un peu sorcière à ses heures, se transforma en un vent léger tourbillonnant autour de la dame, lui murmurant : « Ose encore... prend la clé des chants et ouvre la porte pour que les mots s’envolent et viennent s’installer sur un petit nuage argenté !». Ainsi, la dame déposa à côté de ses mots des do, des fa et des mi, puis alla tambouriner à la porte du Grand Mage du Solfège car lui seul  avait le secret du langage des notes. La chose ne fut pas simple : le Grand Mage du Solfège n’est pas facile à convaincre ! Mais la dame avait la particularité d’être tenace et ... C’est ainsi qu’aujourd’hui 12 petites chansonnettes sont là pour vous tenir compagnie. Effeuillez-les une par une, comme on effeuille une marguerite…Ecoutez-les à dose homéopathique, une de temps en temps, pour qu’elles murmurent gentiment au creux de votre oreille et qu’elles vous bercent  tout au long de l’année, car elles sont douze, comme les mois et elles sont écrites par...moi ! Donc, ne cherchons  pas midi à quatorze heures, le titre est tout trouvé : Moi (s) par Moi (s)... Et voilà !

         Evelyne

 
 
Torna ai contenuti | Torna al menu